Evaluation

2 juin 2016

Les moyens

Le Conseil d’Administration délègue la réalisation des objectifs définis dans le Projet Associatif à la Direction opérationnelle. Cette dernière rassemble les cadres de l’Association dirigée par le Directeur (ou la Directrice).

Le Conseil d’Administration décide des investissements et modalités de leur financement.

Le Conseil d’Administration arrête les comptes annuels conformément aux règles statuaires et prépare l’assemblée générale annuelle.

 

Le contrôle interne

 

Le Conseil d’Administration et notamment les membres du bureau vérifient l’exécution des objectifs par la Direction opérationnelle. Il utilise les services d’un expert-comptable pour l’accompagner dans la gestion de l’Association et l’établissement des comptes annuels.

 

Le contrôle externe

 

Il est assuré par un Commissaire aux comptes nommé par le Conseil d’Administration pour six exercices comptables.

L’évaluation interne

L’évaluation interne s’intègre dans une démarche qualité et d’amélioration continue de nos réponses aux personnes handicapées accueillies.

Elle répond à l’évolution législative et réglementaire intégrant progressivement l’évaluation des actions publiques avec pour objectif de rationaliser les choix et dépenses budgétaires.

L’évaluation interne est, dans le cadre de la loi 2002-02 de rénovation de l’action sociale, une obligation légale.

Les finalités de l’évaluation sont de trois ordres :

 

Une finalité cognitive : Que s’est-il passé?

L’évaluation permet un recul nécessaire sur le fonctionnement quotidien de l’Association pour développer une connaissance objective et critique de la mise en oeuvre des réponses aux personnes accueillies.

 

Une finalité normative : A-t-on bien fait?

L’évaluation permet de construire et de formuler un jugement sur la pertinence, la qualité (notamment en termes d’efficacité, d’efficience…) et les résultats des réponses apportées.

 

Une finalité instrumentale : Comment faire mieux?

L’évaluation intègre une démarche d’amélioration continue de la qualité. Elle doit permettre des perspectives de changement et produire du changement : « Evaluer pour évoluer ».

 

L’évaluation interne suit une démarche entamée qui intègre notamment :

  • Une prise en compte contextuelle : le cadre législatif et réglementaire, les agréments des établissements, la définition d’unité sociale de l’Association, les réponses étant ou pouvant être proposées.
  • La mise en place d’une méthodologie d’évaluation rigoureuse avec des outils spécifiques adaptés.
  • La formation du personnel à la démarche et aux outils d’évaluation.
  • La mise en place avec un intervenant extérieurs, par le personnel des référentiels de bonnes pratiques permettant l’évaluation.
  • L’évaluation mesurant les écarts entre les prestations offertes et prescrites par le référentiel.
  • La participation des personnes accueillies et de leurs représentants à travers notamment des questionnaires et entretiens.
  • La rédaction d’un rapport d’évaluation.
  • La détermination des axes de progrès et d’amélioration, des programmes d’actions correspondants (objectifs, moyens, méthodes ety calendriers) dans un plan d’amélioration de nos réponses.

L’Association poursuit la démarche entamée pour mener à bien l’évaluation interne et initialiser l’évaluation externe dans les délais règlementaires définis.